« Grâce à Vendanges Solidaires j’ai pu compenser une partie de la perte de récolte liée au terrible gel d’avril 2017. Au-delà de l’aide financière indispensable à la survie du domaine, c’est grâce à cet élan solidaire, à ce soutien sincère, à cette générosité humaine, que j’ai pu faire face à cette épreuve et aller de l’avant. Merci à tous ! »

T

Son histoire

En 2008, après des études de psychologie, Guilhem Barré s’installe dans le nord de l’Aude, à Ventenac-Cabardès. Il reprend 4,5ha de vignes qu’il convertit directement en agriculture biologique. En 2011, il achève la construction de son chai et le domaine grandit jusqu’à 7ha aujourd’hui. Touché par le gel en 2016 et 2017, il perd respectivement 25% puis 80% de sa récolte.

Le projet

En difficultés financières suite à ces deux épisodes de gel, Guilhem décide de monter une activité de négoce. Il trouve un voisin, situé dans la même appellation, qui lui vend des raisins blancs (viognier et chardonnay). Il fait alors appel à Vendanges Solidaires pour compléter son projet par l’achat d’un pressoir spécifique. Installé à l’automne 2018, le pressoir a permis à Guilhem de sortir les premiers vins blancs de l’histoire du domaine et de réduire les conséquences des pertes sur les rouges.

Guilhem Barré